Les recettes de la santé au naturel

La Naturopathie de Base Scientifique

Principes
La naturopathie de base scientifique se rattache résolument à la fois à la science et aux traditions médicinales. Les principes qui guident de nos jours la pratique naturopathique sont hérités en droite ligne du « serment d'Hippocrate » et doivent beaucoup au « cursus hippocratique » qui a constitué la base de la médecine occidentale, du Ve siècle avant Jésus-Christ jusqu'au début du XXe siècle. En voici les grandes lignes :

  • La nature recèle son propre pouvoir de guérison
Le corps possède la capacité inhérente de préserver la santé et de la rétablir lorsqu'il l'a perdue. On trouve, au coeur de l'organisme vivant, les forces de vie naturelles permettant d'y parvenir. Le rôle du vitaliste consiste à faciliter l'accès à ces forces en identifiant et en éliminant les obstacles qui s'y opposent.
 
  • Ne pas nuire
Les symptômes d'une maladie peuvent être des manifestations d'un processus de guérison. Par conséquent, leur suppression pure et simple peut causer plus de tort que de bien. Les interventions du naturopathe doivent donc favoriser le processus naturel de guérison et non le contrer.

  • Identifier et traiter la cause
Le vitaliste doit rechercher les causes de la maladie plutôt que de tenter d'en supprimer les symptômes. La maladie est vue comme l'aboutissement ultime d'un dérèglement particulier. Le rétablissement de l'équilibre naturel ne peut se faire qu'en travaillant sur les causes originelles de ce dérèglement.

  • Enseigner
Le vitaliste doit guider son patient sur la voie de la guérison et l'aider à préserver sa santé de façon naturelle. Il doit donc lui enseigner à prendre soin de lui-même et à prendre en charge son propre processus de guérison selon les principes suivants :
- L'approche globale ou holistique. Le vitaliste tâchera de démontrer au patient que sa maladie est le fruit d'un ensemble complexe d'interactions entre les plans physique, mental, émotionnel et spirituel, et qu'il devrait intervenir à chacun de ces niveaux.
- L'alimentation et la nutrition vitales. Le vitaliste enseigne à son patient comment se nourrir de façon à obtenir tous les nutriments nécessaires à sa santé, afin d'éviter de devoir recourir à des médicaments de synthèse ou à des interventions chirurgicales.
- L'énergétique et la prévention. Le vitaliste enseignera à son patient comment agir sur son environnement et son mode de vie afin d'optimiser ses forces et son bien-être, et de minimiser les risques de maladie.
Brève histoire de la naturopathie
La médecine naturopathique est un système unique de soin qui a été développé entre 1870 et 1945 par l'Allemand Benedict Lust, médecin ostéopathe et chiropraticien. Il fonde officiellement la naturopathie après avoir émigré aux Etats-Unis.
En 1902, il inaugure à New York la première école de naturopathie : on y enseigne l'hydrothérapie, l'herboristerie, la nutrition, la physiothérapie, la physiologie, la psychologie et une foule d'autres techniques thérapeutiques.

Ainsi, dans le premier quart du XXe siècle, s'ouvriront aux Etats-Unis quelques douzaines d'écoles de médecine naturopathique offrant des cours d'une durée variant de deux à quatre ans. Ces formations étaient souvent couplées à des cours avancés en homéopathie ou en ostéopathie, des techniques médicales qui connaissaient également un essor important.

Parallèlement à ce foisonnement, se développait une médecine davantage axée sur les interventions chirurgicales dites «lourdes » et les médicaments de synthèse issus de l'industrie pharmaceutique naissante. Cette approche, perçue comme davantage «scientifique», finit par gagner la faveur des facultés de médecine des grandes universités et c'est cette direction que prit la médecine durant les quelques décennies qui suivirent. En conséquence, la majorité des écoles naturopathiques durent fermer leurs portes, et seuls les médecins formés dans les facultés de médecine furent autorisés à diagnostiquer et à traiter les maladies.

Pourtant, à partir des années 1970, la naturopathie a connu un regain de popularité auprès du public et quelques universités américaines ont commencé à offrir une solide formation de quatre ans, produisant une nouvelle génération de naturopathes.

En 1983, l'Organisation mondiale de la Santé recommandait aux autorités médicales de tous les pays d'intégrer la naturopathie aux services de santé publique. En 1994, le gouvernement des Etats-Unis accordait, pour la recherche scientifique contre le sida, un budget à la Bastyr University of Natural Health Sciences, l'une des grandes écoles de naturopathie en Amérique du Nord.
Les soins naturels
Le naturopathe formé en naturopathie de base scientifique ou vitaliste est un consultant de santé naturelle à part entière. Cela signifie qu'il est entièrement formé et capable de réaliser un bilan de vitalité personnalisé, de dispenser des soins manuels, énergétiques, de conseiller des examens complémentaires non médicaux et d'accompagner nombre de situations. Le vitaliste pratique son métier d'accompagnement dans toutes les branches des médecines naturelles alternatives et complémentaires. Cependant, le vitaliste est formé pour être un généraliste de la prévention d'abord, et un spécialiste de l'approche naturelle ensuite. En général, le vitaliste s'oriente vers la naturopathie de famille pour des soins primaires.
Legislation en vigueur
"Que ton aliment soit ton remède" (370 av. J.-C.) Hippocrate, père de la médecine.

En Amérique du Nord, une réglementation concerne la Naturopathie. Cinq provinces canadiennes (Ontario, Manitoba, Saskatchewan, Alberta et Colombie-Britannique) et 18 états américains (Alaska, Arizona, Connecticut, Hawaii, Montana, Oregon, Utah et Washington, ….), possèdent une réglementation en matière de naturopathie.

En Europe, de nombreux pays ont déja intégré la naturopathie à leur système de santé et adopté des textes qui réglementent l'exercice des Médecines Naturelles et Complémentaires .

En France, dans l'attente d'un contour réglementaire de qualité pour une formation de professionnels qui respecte les droits du malade, le curriculum de la Faculté Libre de Naturopathie s'inspire des approches rigoureuses de :
  • La Fédération Française des Ecoles de Naturopathie – La FÉNA (ex-FENAHMAN);
  • Collèges et universités accrédités par la Northwest Commission on Colleges and Universities, 8060 165th Avenue NE, Suite 100, Redmond,WA 98052-3981, (425) 558-4224. Le NWCCU est l'instance d'accréditation reconnue par le U.S. Department of Education;
  • et du curriculum en médecine naturopathique agréé par le Council on Naturopathic Medical Education, la commission d'agrément de U.S. Department of Education.

Outre les enseignements classiques, la Faculté Libre de Naturopathie introduit une forte inspiration africaine et d'autres médecines naturelles indo européennes. L'éducation dispensée par la Faculté Libre de Naturopathie est structurée dans le but de former des professionnels de qualité en vitalopathie. Devant la multitude de formations offertes en France, la Faculté Libre de Naturopathie se démarque par ses missions, par la base corps-esprit de son enseignement qu'elle dispense et par la spécialisation professionnelle de son personnel enseignant.
Télécharger gratuitement notre guide de formation
Accès immédiat et sans engagement
Nous ne communiquons pas votre email à des tiers
Nous nous engageons à ne céder en aucun cas les informations concernant les utilisateurs, de quelque façon qu'il soit (vente, échange, prêt, location, don), sans votre accord. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, l’utilisateur bénéficie d’un droit d’accès et de rectification aux informations le concernant, droit qu’il peut exercer à tout moment en nous adressant un mail ou un courrier.
Merci de patienter quelques instants